FaceBook, l’ultime site de rencontre ?

Par Julien Marie, le Dimanche, novembre 25th, 2007

Il est gratuit, il est beau, il est bien conçu, il est ouvert. 50 Millions de membres actifs dans le monde, dont 800 000 en France (Novembre 2007, source Wikipedia), 4 millions de nouveaux utilisateurs par mois. Facebook est le premier réseau social à se baser sur le capital social existant des membres et à le valoriser, à le consolider. En deux mois, tous mes amis s’y sont inscrits, j’y ai retrouvé dans anciens amis. Sur mon profil, on voit que je suis dans une relation, que je suis hétérosexuel. Sur le profil de mes amis célibataires, le célibat y est inscrit. Il y a toute une échelle de nuances, de It’s Complicated, à in an Open Relationship, en passant par le mariage et les fiançailles. Alors, Facebook, un concurrent sérieux pour les sites de rencontre ? Est-ce le site de rencontre absolu ? Ou ne cible-t-il pas autre chose ?


Facebook et le réél

Pour commencer, il faut comprendre la philosophie intrinsèque de FaceBook. Cette dernière se caractérise par :

  • Chacun est lui même : le taux de véracité des informations est un des plus élevés du marché . Cela se voit à une chose toute simple : nous inscrivons naturellement nos vrais noms et prénoms sur le réseau. Pas de pseudo. Même l’Email est plus anonyme.
  • Nous y évoluons à travers notre réseau social réél existant : cela crée une véritable sécurisation de la plateforme, car nous y sommes jugés en permanence par nos amis, pairs, relations professionnelles.
  • Une charte graphique ultra-normée : cela crée une image sécurisante, propre, en accord avec les principes précédents. Malgré l’humour, les vidéos, les applications, il y a un côté presque administratif à FaceBook.
  • L’enrichissement permanent des modes de communication. FaceBook offre l’éventail le plus large (enfin, offrait, jusqu’à l’avènement de l’OpenSocial de Google) des moyens de communication. Du Poke aux Applications, en fonction du niveau de connaissance des gens entre eux, il y a toujours un moyen de communiquer adéquat, des codes sociaux qui se mettent en place, et des lieux de réunions (Groupes). On utilise en effet pas un mode de communication pauvre ou riche sans raison.
  • Tout cela aboutit à une reproduction du réél sur la toile. Ce lien est permanent. Parfois métaphorique (tournée générale de bières !), souvent concret (la gestion impressionnante des photographies), la communication interpersonnelle devient réellement riche, et permanente. Le lien n’est jamais coupé.

Philosophie des sites de rencontre

Le site de rencontre se pose de son côté ailleurs sur la « chaîne de la rencontre ». Si on devait résumer la « situation » graphiquement, voici que ce ça donnerait :

LEGENDE
Cercles relationnels, Outils Internet et Confiance

Comme on peut le voir, les sites de rencontre correpondent à un moment où l’on a épuisé le cercle relationnel existant pour trouver l’âme soeur ou une rencontre. Le problème qui se pose à ce moment là est celui de la confiance : Plus on s’éloigne de son cercle relationnel quotidien, plus la confiance interpersonnelle est faible. Les sites de rencontre tirent leur valeur ajoutée sur Internet (par rapport à l’Internet dans sa globalité, ou les réseaux sociaux comme MySpace en particulier), et donc leur prix, de la création de confiance entre personnes qu’ils créent (ou plutôt, le plus souvent, semblent créer).

Alors pourquoi la question ?

Dernièrement de nombreux articles sur la toile ou sur le papier ont exploré la question. Oui, forcément, il y a de la rencontre sur FaceBook. Comme il doit y en avoir sur des blogs. Comme il y en a partout où des personnes peuvent communiquer. C’est inévitable. Les sites de rencontre n’ont pas le monopole de la rencontre, ce serait naïf de le croire. Oui, également, une partie de FaceBook a été conçu pour faciliter les rencontres. Juste la fonction « Poke » en est une illustration parfaite : la traduction de ce mot en français va de bousculer, donner une tape à, dans sa version vulgaire, avoir une relation sexuelle avec quelqu’un.

Mais surtout il y a une donnée impressionante qui a fait le tour de la toile, montrant qu’il y avait plus de deux tiers de Femmes sur FaceBook. Voici le tableau qui tournait :

LEGENDE
Premier tableau du ratio Hommes / Femmes

J’avoue que ce tableau était une énigme pour moi. Le ratio était presque illogique. La proportion homme femme sur l’internet tend naturellement à se rapprocher au taux naturel homme femme de la population au fur et à mesure de sa pénétration. J’ai été très rassuré quand j’ai su que la méthodologie de ce tableau était défaillante à la base : les hommes étaient ceux qui avaient coché homme, les femmes les autres. Il faut savoir que beaucoup de personne ne précisent par leur sexe. En effet, voici le résultat :

LEGENDE
Premier tableau du ratio Hommes / Femmes

On en conclut que l’on ne peut pas conclure énormément de chose à ce sujet. En moyenne, 20% des personnes ne précisent par leur sexe. Au final, ce qu’on peut dire, c’est que FaceBook est plus qu’un site de rencontre, mais n’est pas à proprement parler un site de rencontre. Facebook permet de draguer des personnes que l’on aurait pu connaître autrement. On peut draguer des personnes sur FaceBook qui ne sont pas du tout liées à son réseau social, mais FaceBook permet-il de créer de la confiance sans lien social ? Là est la question. Tout ce que l’on sait, c’est que FaceBook est néanmoins un concurrent, que je qualifierai de naturel. Il oblige les sites de rencontre à la qualité et à la spécialisation de service, à la création de confiance interpersonnelle.

22 Commentaires

Il est clair que les réseaux sociaux en tous genres sont de très sérieux concurrents aux sites de rencontres. D’ailleurs, ils risquent rapidement de faire passer la mode des sites de rencontres amoureuses en proposant aux utilisateurs des rencontres plus ouvertes. En effet, alors qu’il n’est pas de bon ton, sur un site de rencontres, de rester inscrit ou actif lorsqu’on est en couple, il est tout à fait admis de l’être sur un réseau social (après tout, quelle moitié se permettrait-elle de couper tout lien de son autre moitié pour se l’accaparer à soi-même ?)

Sur MySpace, si je ne m’abuse, certains ont tenté de mettre en place des alertes lorsqu’une personne convoitée devenait célibataire. MySpace aurait fait fermer ces services. Avec l’API de Facebook, on peut deviner qu’une fonctionnalité similaire reste possible, mais il est fort à parier que ces réseaux préfèrent garder ce genre de fonctionnalités pour une future implémentation interne plutôt que de permettre aux concurrents d’exploiter leur masse d’utilisateurs pour faire de l’argent avec.

Martin, le novembre 25, 2007

Je ne pense pas que l’on puise parler de « concurrence »…
Les réseaux sociaux sont beaucoup plus ouvert et ne cible pas du tout le même besoin.
C’est un peu comme si on disait que le « club med » concurrençait « tirawa ». On peu faire du trekking au club med, mais ça n’intéresse pas les vrais trekkeurs.
Ce que je veux dire, c’est que la démarche d’une recherche amoureuse est spécifique et nécessite des outils adaptés.
Cela n’empêche pas des rencontres ailleurs (les sites sociaux, mais aussi la vrai vie ou même les chats ou les séminaires d’entreprises
Il y a longtemps que l’on parle de la fin des services de rencontres en parlant de MySpace, MSN, aujourd’hui FaceBook… Et nous n’avons jamais été aussi présent.

Body David, le novembre 26, 2007

Entièrement d’accord avec David Body, ces deux services restent incomparables même s’ils ne s’excluent pas l’un l’autre.
Les sites de rencontre sont devenus nécessaires et ne disparaitront jamais. Leur utilité est réelle et un célibataire a tout interêt à profiter de cet outil extraordinaire: un choix de célibataire dont il peut définir les critères de lieu, de recherche, qu’il peut commencer à découvrir en douceur et discuter de nombreuses heures avant de passer au réel,… Il peut se passer des « lourds » et se créer un réseau de célibataire « préférés », etcc…
Bref que d’arguments que je trouve personnellement très utiles pour un célibataire en quête d’une relation amoureuse…après il y aura Toujours ses détracteurs…

Laurent, le novembre 26, 2007

Ana, je pense que tu t’es trompé d’endroit…

Youri, le novembre 30, 2007

Dating watch est devenu site de rencontre? je ne savais pas!

NIGHTCRANE, le décembre 4, 2007

Jamais je ne m’inscrirai sur Facebook après avoir lu ici et là sur internet le traitement réservé aux données personnelles. En plus, il est impossible de se désinscrire !

Ce qui m’invite à poser une question à l’équipe de datingwatch : à quand un article sur l’utilisation qui est faite par les sites de rencontre des données personnelles des membres inscrits ?

Bravo en tous cas pour votre site très bien documenté.

Fonctionerd, le décembre 16, 2007

salut je voudrais bien etre membre de ce site car j’ais entendus parler beaucoup de ce nouveau site merci

belmaachi nawfal, le janvier 23, 2008

Un autre aspect rarement mentionné, étrangement: Facebook est l’outil rêvé pour Big Brother qui veut tout surveiller.
Il n’a même plus besoin de nous demander nos renseignements, on les met volontairement sur Facebook! Nom, ville, amis et réseau, emploi, villes visitées, emplois présent et passés, positions politiques et religieuses, photos. ETC
Bref, bigbrother.com !

galileo, le mars 10, 2008

Comment s’incrit-on?

Attend votre réponse sur mon courriel

lissau, le juillet 31, 2008

couc , je ch une NINE sympa pr echanger , bises

cameleon, le octobre 28, 2008

je serai de retour vers 20h

cameleon, le octobre 28, 2008

Non, rien à voir avec un site de rencontres. Facebook est un réseau social sans plus! C’est beau de rêver mais faut pas déconner non plus! – Facebook n’est absolument pas conçu pour la drague – .

Louise, le novembre 26, 2008

Facebook est un réseau social. Je ne vois absolument pas où se pose la question de « drague »! Ce n’est vraiment pas le but du site en tout cas. Facebook n’est pas un site de rencontres, sauf pour certains beaux rêveurs tordus en mal d’amour. Ceux-là on les trouve partout et ils se gourrent complètement les pauvres.

Lucas, le novembre 27, 2008

bonjour
est ce vrai qu’il est impossible de ce dés inscrire ?

et nos informations personnelle reste telle confidentiel ?

florence, le décembre 4, 2008

Comment s’inscrit_on car j’aimerais correspondre avec tout les artistes et ceux aimant l’art car je suis un artiste

jean jacques, le janvier 21, 2009

je voudrai etre inscris pour une rencontre

jean-jacques, le février 10, 2009

je cherche des relations pour discution

amine, le mars 26, 2009

jsuis le mozart du pont des arts

delaisse, le avril 22, 2009

J’utilise Facebook et Zoosk pour rencontrer des mecs et je dois avouer qu’il ya vraiment beaucoup de monde sur ces sites de rencontre.

Laura, le juillet 24, 2009

du serieux

michele, le octobre 19, 2009

J’utilise de temps en temps Zoosk mais je suis souvent sur alzeto

fabrice, le mai 2, 2010

Je veux me désinscrire de zoosk, mais pas de paramètre de désinscription, comment faut-il faire ? Merci

Murielle, le octobre 8, 2011
Laissez un Commentaire
Commentaire: