Meetic : vers une stratégie hybride?

Par Youri, le Mardi, décembre 25th, 2007

En 5 ans, Meetic a su s’imposer comme le leader incontesté de la rencontre européenne. Le modèle de l’abonnement, si rare sur internet, a payé. Mais avec le développement du web communautaire, Meetic semble faire doucement évoluer son business model


Meetic et le problème des jeunes :
Meetic est parvenu assez aisément à demander aux hommes célibataires de mettre environ 30 euros par mois pour rencontrer une femme. Même si Marc Simoncini soutient le contraire, il semble que le paiement des femmes soit une autre histoire (cf article)…
Mais pour le paiement des jeunes, Meetic ne s’en cache pas, il s’agit d’un vrai casse-tête. Les 18-25 sont encore pour la plupart sur les bancs de l’école et rencontrent de nouvelles personnes pratiquement chaque jour. Ils ne sont donc pas prêts à payer pour rencontrer quelqu’un. D’autant plus que les rencontres sentimentales ne sont pas forcément leur priorité…
En revanche, les 18-25 ans sont des grands adeptes des réseaux sociaux et de la socialisation de leur vie. Le besoin d’appartenance à une communauté se fait largement sentir. Ils ont par exemple été les premiers à investir MySpace.
Meetic pense donc qu’un réseau social dont le revenu serait basé sur la publicité et / ou les services mobiles est la seule manière d’attirer les jeunes. Il faut dire que Meetic a déjà connu deux échecs en voulant s’adresser aux jeunes : Friendset et Superlov.
Leur nouvelle tentative devrait bientôt voir le jour sous le nom de Peexme. Le but de Meetic est d’habituer les jeunes à l’univers de la rencontre en ligne afin d’en faire des consommateurs de la marque quelques années plus tard. De plus, Peexme va permettre à Meetic de tester un nouveau business model…

Meetic et la publicité :
A la différence des réseaux sociaux, Meetic se rémunère à 98% grâce aux abonnements (internet et mobile) de ses membres.
La rencontre est le seul secteur (avec les médias dans une certaine mesure) de l’internet qui fonctionne par abonnement. Marc Simoncini n’est donc pas prêt de lâcher ce « business model en or » comme il aime à l’appeler.
En revanche, Meetic est à la recherche de nouvelles sources de revenus. Et la publicité pourraît bien jouer ce rôle. Meetic comptabilise aujourd’hui 15 millions de pages vues par mois environ.
Aussi, le site de rencontre étudie actuellement la possibilité de devenir un producteur de contenu, un peu selon le modèle d’aufeminin.com afin d’optimiser les revenus liés à la publicité.

Meetic : vers un modèle hybride
En résumé, on peut dire que Meetic semble vouloir élargir son business model en s’orientant vers une stratégie hybride. Avec des projets de réseau communautaire pour jeunes et de production de contenu, Meetic semble vouloir diversifier les risques et contrecarrer la menace des réseaux sociaux.

Voir aussi : l’entretien du directeur marketing de Meetic, Facebook VS Meetic

3 Commentaires

J’en profite également pour vous souhaiter à toutes et à tous un très joyeux Nol!

Youri, le décembre 25, 2007

Merci. Et bonne année à vous aussi :)

Yves, le décembre 26, 2007

Pour revenir à la différence entre ce qu’ont à payer les hommes et les femmes sur Meetic, j’ajoute un « témoignage »: j’avais une fiche avant février 2007 et je pensais qu’on allait me demander de payer, puis j’ai cru que je ne pourrai contacter que les fameux premium. En fait, non: je n’ai jamais payé et j’ai accès à tout, avec en plus accès à la « recherche » des hommes, ce qui m’était interdit jusqu’alors. Je suppose que l’explication vient du fait que je suis encore relativement jeune et que je suis beaucoup « flashée » et visitée. J’ai parfois l’impression d’être un produit d’appel.
J’utilise le site de moins en moins parce que je n’arrive plus à m’en satisfaire. Une des raisons à cela, c’est l’inégalité de disponibilité entre ceux qui payent et qui veulent que ce soit rentable, et ceux qui ne payent pas et qui ne passent qu’épisodiquement sur le site, comme moi. Cela pousse certains hommes à être agressifs, et cela me rend encore plus réticente à utiliser le site. Retirer ma fiche, refuser de payer ne serait pas un problème, mais si toutes les filles comme moi faisaient cela, alors Meetic n’aurait plus de raison d’être…

Saskia, le décembre 26, 2007
Laissez un Commentaire
Commentaire: