Match.com VS Meetic : la guerre des budgets

Par Youri, le Samedi, décembre 29th, 2007

Depuis quelques mois, voire quelques années, on assiste à une guerre ouverte entre Meetic et Match.com pour le leadership mondial de la rencontre en ligne. Après avoir manqué son rendez-vous européen, l’américain Match.com lance une nouvelle campagne publicitaire pour conforter ses positions aux Etats-Unis….


La guerre des budgets marketing :
Outre la technologie utilisée et la qualité du service offert, seul le marketing peut placer un site de rencontre sur le devant de la scène. Le secteur est archi-concurrentiel, de nouveaux sites naissent et disparaissent chaque jour.
Dans cette profusion de sites de rencontre, il faut donc se faire connaître, sortir du lot, c’est le rôle du marketing. A titre d’exemple, Meetic dépense 50% de son chiffre d’affaires en marketing, soit environ 55 millions d’euros pour 2007.
Le pari de Meetic est de faire en sorte que lorsqu’une personne souhaite s’inscrire sur un site de rencontre, elle tape « Meetic » et non « site de rencontre » dans son moteur de recherche. Grâce aux dizaines de millions d’euros investis par an dans le marketing, Meetic réussit pour le moment à mettre dans la tête des gens que site de rencontre = meetic.
En tout cas pour ce qui est de l’Europe. Car aux Etats-Unis, la rencontre est incarnée par Match.com, filiale du groupe IAC. Et Match.com suit la même logique aux Etats-Unis que Meetic en Europe : investir des dizaines voire des centaines de millions de dollars pour garder le leadership.
Car si les budgets de Meetic peuvent paraître énormes, ils sont petits face au numéro un mondial Match.com. L’américain a dépensé 92 millions de dollars en marketing en 2006 et 145 millions entre janvier et octobre 2007. C’est presque trois fois plus que Meetic…
Car dans cette profusion de sites de rencontre, le fait de passer à la télé rassure, cela donne l’impression d’une société solide donc sérieuse. Le passage TV ou médias est perçu comme un signe de qualité. Souvenez-vous de l’étiquette « Vu à la Télé » sur certains produits…

La nouvelle campagne de Match.com :
Match.com lance ces jours-ci une nouvelle campagne publicitaire massive aux Etats-Unis baptisée « Rewind« . Au programme : spots TV sur les grandes chaînes, radio, affichage et internet. Cette campagne mettra en scène des personnes censées s’être trouvées sur Match.com. En clair, le message affiché par la firme est le suivant : il est possible de trouver l’amour sur Match.com puisque des milliers de personnes l’ont déjà trouvé.
Match.com vise alors les personnes encore réfractaires aux sites de rencontre. La campagne publicitaire est censée montrer que le romantisme est possible même sur internet et que le plus important est de trouver l’amour, quel que soit le moyen.
Match.com en profitera également pour parler de sa nouvelle application « Match my Friends » (cf article) qui permet d’ouvrir un compte Match pour un ami célibataire.

Une problématique culturelle?
Les deux géants de la rencontre en ligne cherchent des relais de croissance. Aussi, Match.com souhaite conquérir l’Europe et Meetic les Etats-Unis. Mais pour le moment, les tentatives de part et d’autre sont restées vaines.
Malgré un investissement de plusieurs millions d’euros pour conquérir le marché français cette année, Match.com n’est pas parvenu à ébranler Meetic (cf article). Cet échec peut s’expliquer en partie pour des raisons culturelles.
Les discours de Match.com (votre ceur fait boom, …) sont perçus en France comme naïf. On a un peu l’impression d’être à Disneyland. Cela choque d’autant plus que les couleurs du site sont à la limite du austère, sans aucune fantaisie. De plus, les fonctions sont assez limitées comme l’absence du chat par exemple.
Ce côté naïf, cette interface peu appréciable, et ces fonctions limitées conduisent les internautes français à préférer Meetic à Match.com.
En revanche, aux Etats-Unis, Match.com véhicule une image sérieuse, rassurante et fait place au rêve dans le même temps. Les américains sont friands de cette approche. A l’inverse, Meetic ne fait pas suffisament rêver les américains et n’apporte pas de garanties suffisantes…

Affaire à suivre…

Source : BrandWeek

5 Commentaires

La part de marché potentiel s’établit-elle à combien, tant en France qu’aux USA ? S’agit-il de courtiser les seul(e)s célibataires non affiliés à un site de rencontre ou bien de se faire du rentre dedans (marketingement parlant) ? Il est vrai que les mentalités procédant d’un vécu sont bien différentes. On admet bien souvent que la France a du retard en matière de développement commercial par rapport aux states. Mais en la matière, toute la difficulté relève d’une conclusion anodine : si match.com entend lancer son dévolu depuis les USA sans avoir une équipe de frenchy intra muros, le marketing risque de ne pas coincider avec la représentation qu’ont les français de l’amour. Par contre, Meetic peut faire valoir l’extraordinaire image sentimentale que nous véhiculons. Reste, bien entendu, que les moyens financiers sont différents mais ils devraient être calculés en % du marché potentiel couvert (sorte de ratio). Cela nous donnerait un aperçu plus objectif de la masse financière soulevée (en %) pour un % donné du marché obtenu. En fait, la démarche consisterait à débaucher des 2 côtés des hommes à des postes clés pour perforer le marché adverse. Ou bien alors de faire cause commune, une sorte de conglomérat de la rencontre. Ce serait super à étudier, car lorsque tu diras « je t’aime », on te répondra « I love you ». Vraiment, l’affaire sera compliquée… Car si, a priori, la langue est déjà différente, imagine donc le patin… :)

Dipoun, le décembre 29, 2007

A linverse, Meetic ne fait pas suffisament rêver les américains et napporte pas de garanties suffisantes

Est-ce que meetic a essayé d’entrer sur le marché US ?? rien ne le laisse supposer quand on regarde leurs documents boursiers !!

anonymous, le décembre 30, 2007

En réalité, le rêve de Meetic est de conquérir les Etats-Unis. Seulement, le géant français ne sait pas comment faire. Les problématiques culturelles sont un frein à l’entrée de Meetic.

Pour le moment, Meetic semble opter pour une stratégie d’encerclement dans la mesure où la firme est devenu leader sur le marché européen le plus américain à savoir le Royaume-Uni en rachetant Datingdirect.

De même, Meetic s’est récemment fortement implanté au Mexique. Il est peut-être à prévoir une implantation au Canada.

Meetic sait qu’un lancement aux Etats-Unis sera très couteux et qu’il n’aura pas droit à une seconde chance…

Youri, le décembre 30, 2007

En fait, il est a mon sens probable que meetic débarque aux US en 2009, après avoir completement « digéré » l’uk et l’Allemagne.

Car il est intéressant de noter que si Meetic se declare leader européen depuis longtemps, il n’en restait pas moins a la traîne sur ces deux pays pourtant essentiels.

Il est tout aussi est probable qu’il débarquera aux us par acquisition, même si il reste peu réaliste qu’il s’agisse de match.

Mais ça laisse du temps a match pour sortir (enfin) un site potable :-)

micromane, le décembre 31, 2007

Pour info, de source sûre puisque je connais la boîte qui a décrochée le contrat, Meetic va complètement refaire son site…D’ici quelques mois on aura encore le droit à une nouvelle version.
A mon sens, au vue de la stratégie employée, Meetic deviendra à terme le numéro 1 mondial.

Laurent, le janvier 6, 2008
Laissez un Commentaire
Commentaire: