Match.com mise sur le matching psychologique avec Chemistry

Par Youri, le Vendredi, février 1st, 2008

Le leader mondial de la rencontre en ligne se porte bien. Avec plus de 350 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2007, Match.com est encore en pleine croissance dix ans après sa création. Aujourd’hui Match.com pourrait lancé un nouveau service en France baptisé Chemistry misant sur le matching psychologique


La rencontre par affinités psychologique :
En marge des sites de rencontre traditionnels tels Meetic ou Match.com, certains sites proposent des fonctions de matching psychologiques. Le but est de réussir à connaître la personnalité des membres et de leur faire rencontrer des personnes jugées compatibles. Un des premiers à avoir proposé ce type de fonctions est l’allemand Parship.
Ce type de sites de rencontre se rapprochent du modèle des agences matrimoniales dans la mesure où l’on ne peut rencontrer que les personnes avec qui il semble exister une compatibilité psychologique.
Meetic n’est d’ailleurs pas en reste en la matière. Flairant l’opportunité business du matching psychologique, Meetic a lancé en 2005 le service Ulteem qui propose lui aussi une rencontre basée sur l’affinité psychologique. Toutefois, comme nous avons déjà eu l’occasion de le dire, le test d’Ulteem donne parfois l’impression d’avoir été réalisé à la va-vite (cf article).
Aujourd’hui, c’est au tour de Match.com de se lancer dans le domaine de la rencontre par affinité psychologique. Et à la différence de Meetic, Match.com semble avoir beaucoup travaillé sur le concept….

Match.com lance Chemistry :
Le site de rencontre par affinités psychologiques made in Match.com se nomme Chemistry. Le service est déjà lancé aux Etats-Unis, il devrait voir le jour d’ici quelques semaines en vesion beta en France.
Tout comme les autres sites du secteur, l’inscription à Chemistry commence par un questionnaire censé analyser votre personnalité. Comptez environ une heure pour répondre sérieusement à ce questionnaire. La principale problématique de ce type de services est la pertinence du test psychologique. En amour, il n’existe pas pour le moment de recette miracle. Or, toute la logique de ces sites reposent sur une centaine de questions capables d’établir le profil type de votre âme soeur.
Ainsi, sur Chemistry, on trouve des questions assez étranges du type :

D’après Match.com, la forme de vos mains est censée exprimer vos compétences mécaniques et mathématiques mais également vos qualités artistiques….

D’ailleurs Match.com vous l’indique lui même : ça paraît étrange mais c’est censé marcher selon le Docteur Helen Fisher. « You’ll probably think some questions are just plain strange but Dr Fisher has a method to her madness« .
Et comme tout questionnaire psychologique qui se repsecte, vous avez droit à de jolis petits camemberts censés évaluer la structure intrinsèque de votre psyché.

Un matching perfectible :
A l’instar des autres sites de rencontre par affinités psychologiques tels Parship, Be2 ou Ulteem, Chemistry vous propose à l’issue de votre test des personnes censées vous correspondre.
Mais à la grande différence de ses concurrents, Match.com via son service Chemistry améliore continuellement ses fonctions de matching en vous demandant votre avis. Car lors de chaque suggestion, vous pouvez indiquer si vous trouvez un intérêt ou non à la personne qui vous est proposée.

De plus, vous pouvez indiquer quels sont les critères qui ont pour vous de l’importance. Il vous est donc possible de dire si la religion, les enfants, les goûts culturels de la personne,… sont ou non déterminants.

De plus, le matching est amélioré après chaque rencontre physique. Chemistry vous demande en effet si la personne que vous avez rencontré était ou non à votre goût dans le but d’affiner au mieux ses suggestions. Match.com est donc le premier site de rencontre à proposer un feedback des rencontres physiques.

Résumé :
L’approche par test psychologique avec pourcentage de compatbilité peut être critiquée. Le processus de rencontre est en effet assez long. La durée d’abonnement moyenne sur Parship est de 9 à 12 mois contre 6 mois chez Meetic. On perd en partie l’intérêt du site de rencontre, puisqu’on ne peut rentrer en contact qu’avec les membres proposés par le site.
Pour peu que l’on ait rempli le questionnaire un peu vite sans trop faire attention aux questions, la logique d’affinités psychologiques n’a plus aucun sens…
Toutefois, ces problématiques semblent être en partie résolue chez Match.com puisque le matching est amélioré en fonction de l’évaluation des membres. D’après ce que l’on a pu en voir, Chemistry semble être actuellement ce qui se fait de mieux en matière de site de rencontre par affinité psychologique.
On pourra toutefois regretter l’utilisation du mot Chemistry, qui fait référence à la science et donc à la certitude scientifique. Or il s’agit là de matching psychologique où l’irrationnel a encore toute sa place…
Reste à savoir si le service prendra en France…
Voir aussi : La France est un marché prioritaire pour Match.com du JDN.

Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter !
Laissez un Commentaire
Commentaire: