Rencontre : une parité nécessaire?

Par Youri, le Dimanche, février 3rd, 2008

On compte en moyenne 30% de femmes sur les sites de rencontre, ce qui créé un réel déséquilibre. La femme est donc la denrée rare qui attire toutes les convoitises. C’est pourquoi la plupart des sites sont gratuits pour elles. Mais il semble que ce ne soit pas la gratuité qui soit recherchée par la gente féminine mais la confiance et la sincérité


Les femmes : à la recherche d’une relation durable
Comme on l’imaginait, les femmes sont plus à la recherche d’un partenaire de vie que d’une aventure d’un soir. Cela se confirme lorsque l’on regarde le ratio hommes / femmes sur les différents sites de rencontre :

  • Sites de rencontre sexuelles : 10% à 20% de femmes
  • Sites de rencontre type flirt : 30% de femmes
  • Sites de rencontre sérieuses : 50% de femmes

Ainsi, plus le site véhicule une image sérieuse et respectueuse n’ouvrant pas la porte à tous les plaisantins, plus les femmes sont séduites par ce type de service. Sur des sites comme Parship ou Be2 revendiquant plus de 50% de femmes, le prix de l’abonnement est identique pour les hommes et les femmes.
Cet état de fait indique clairement que le premier critère d’une femme pour se rendre sur un site de rencontre est la confiance dans le site et dans les membres et non le prix.

Gratuité = femme objet :
Alors pourquoi la plupart des sites de rencontre continuent d’être gratuits pour les femmes? Tout simplement parce qu’ils mettent en avant l’aspect « rencontre légère« . Ils appâtent donc les hommes avec l’argument « venez rencontrer le coup d’un soir » et les femmes avec l’argument « c’est gratuit pour vous« .
Mais les femmes sont en minorité sur ce type de sites car elles ont très bien compris leur rôle dans ce système et ne l’apprécient guère. La gratuité les renvoient de plein fouet à l’image de la femme objet. Elle est en effet chargée d’appâter le mâle grâce à sa plastique.
Beaucoup de femmes nous disent qu’elles ne croient pas au sérieux d’un site de rencontre gratuit pour elles. La gratuité à ce côté racoleur, à mille lieux de ce qu’elles viennent rechercher sur un site de rencontre. D’autre part la notion de parité est dans toutes les bouches, les femmes ne voient pas pourquoi on ferait une différence entre hommes et femmes sur le prix de l’abonnement. D’autant plus que le prix, même s’il n’est pas nul, n’est pas prohibitif, la discrimination n’est donc pas justifiée.

Le cas Meetic :
Meetic a pendant longtemps été dans la logique des sites souhaitant attirer le maximum de femmes grâce à la gratuité tout en promettant aux hommes des rencontres concluantes… Cependant, en raison d’impératifs financiers, Meetic a souhaité faire payer les femmes.
Même si Meetic a eu le mérite de démocratiser le concept de la rencontre en ligne, il a toujours une image de « sans lendemain » qui déplaît à la gente féminine. Car si la femme est prête à payer pour rencontrer l’homme de sa vie, elle n’est pas prête à le faire pour mettre un homme dans son lit…
C’est cette légereté véhiculée par Meetic qui peut expliquer en grande partie l’echec du paiement des femmes pour le leader européen de la rencontre en ligne. Le paradoxe est que depuis le soi-disant paiement des femmes, ce sont les hommes qui payent encore plus cher…

En résumé, les femmes trouvent tout à fait naturel de payer pour un site de rencontre sérieux, dans lequel elles puissent avoir confiance, et grâce auquel elles puissent rencontrer un partenaire de vie. En revanche, il est sûr que les femmes ne paieront jamais pour une aventure d’un soir

11 Commentaires

Ce que je lis ici m’apprend un peu et me conforte beaucoup.

Je n’ai pas longue expérience des sites de rencontre. C’est, sur 24 mois, peut-être deux fois un trimestre, dont j’ai écourté le second, tellement c’était énervant.

Car … pas jeune, pas sintéressé DU TOUT par la gaudriole, moi, clairement un homme, j’ai reçu :
- une littérature incroyable d’une femme (Y ai mis fin, mais elle l’avait compris et est partie sur un grand coup de chapeau à plume),
- des marques d’impatience, de grossièreté et de bas intérêt plus nombreuses qu’attentions ou prévenances.
Pour moi, c’est devenu clair : une bonne part d’entre elles jouent au macho ! Et je déteste cela.
J’ai une autre estime des femmes.

Autre facette déplaisante et outrancière : le côté « pompe à sous » de certains sites. Heureusement, la riposte est simple et super-efficace : ici aussi, on tourne les talons !

Quant au niveau des échanges, à part les exceptions citées, je n’ai pas eu trop de déceptions. C’était souvent gentil …
En toute grande exception positive, croyez-le, c’est authentique : j’ai trouvé une grande amie, Flamande, universitaire, raffinée à ne pas imaginer !!
Si, pour des raisons qui lui sont propres, elle ne peut me suivre dans mes projets,ce que je regrette : nous eussions pu constituer un couple heureux à vie, elle marque sa bonne foi et son estime en me renvoyant, maintenant, à mon bâton de pélerin. Et conclut : je ne te lâcherai jamais.

Il y a, quand même, plus de ‘filles bien’ qu’on ne croit ou ne dit, sur « ces sites-là, Monsieur, sur ces sites-là mêmes où vous devirez être plus authentique peut-être, attentif ? »

Mais cela, c’est une autre histoire.

Marcel Marlagne, le février 3, 2008

Selon vous, les femmes sont prêtes à payer un site de rencontre sérieux. Ce paiement de la gente féminine est un échec chez Meetic pour cause d’image du site un peu trop orienté rencontres « légères ».

Reste à inventer le moyen de contrôler le sérieux d’un site, car même avec un filtrage draconien à l’entrée (coût d’inscription élevé pour les hommes, par exemple), on n’empêchera pas les don juan et les chauds lapins de venir faire leur marché pour des aventures d’un soir.

Turbocompressif, le février 3, 2008

datingwatch expert en psychologie feminine?
personnellement je trouve que cette article assimile plus les femmes a des objets que la gratuité sur les sites de rencontre…
et pour ce qui est de la gratuité c’est tout simplement que c’est dans les moeurs… comme à l’entré des boites de nuits, et je vous assure que toutes les femmes qui y vont ne sont pas toutes « legeres ».
une preuve? parship et be2 represente juste une pars du marché, une clientelle bien specifique, et si la majorité des femmes preferaient payé, croyez bien que beaucoup plus de site l’aurais mis en place…
ou alors vous avez fait une grande decouverte et vous etes un genie !
sur se point je reste perplexe.

pepito, le février 3, 2008

En fait cet article se base sur deux éléments :

- L’analyse des sites de rencontre existants, leur positionnement et le ratio hommes / femmes.

- Le recueil de témoignages de certaines femmes d’âge et de parcours différents.

Il en ressort, qu’effectivement le côté « boîte de nuit » est toujours dans les moeurs. Et la plupart des femmes refuseront toujours de payer pour la boîte de nuit car l’endroit est plus propice à la rencontre d’un soir qu’à la rencontre du prince charmant.

En réalité, ce qu’il ressort de l’état actuel des sites et des quelques témoignages, c’est que les femmes ne sont pas opposées à l’idée de payer pour trouver un partenaire de vie. Car il est aussi délicat pour elles que pour les hommes de trouver quelqu’un avec qui faire sa vie.

En revanche, il est bien plus simple pour les femmes que pour les hommes de trouver quelqu’un à mettre dans son lit. C’est pourquoi les femmes refusent pour la plupart de mettre la main au portefeuille pour un type de relation qu’elles peuvent avoir très facilement.

Cela ne veut pas dire que toutes les femmes sont à la recherche d’une relation durable. Certaines femmes se satisfont très bien d’une relation d’un soir. Mais elles ne seront pas prêtes à payer pour…

Youri, le février 4, 2008

Je ne comprends pas bien votre article!

En effet, il y a beaucoup de femmes qui en sortant un soir pour rencontrer un homme ont fini par faire leur vie avec et qu’elles aient couché ou non le premier soir, c’est un autre problème :)

Et puis la logique de la gratuité pour les femmes, il n’y a pas que sur internet que celà fonctionne ainsi…

D’autre part, si les femmes recherchent de la sécurité et de la confiance, il n’est pas incohérent qu’elles aillent sur le site le plus cher et donc le plus sélectif à savoir meetic.

La vie est ainsi faite :)

Jeando, le février 4, 2008

Pour rebondir sur l’analyse chiffrée de Youri:
- sites qui proposent des activités favorisant la rencontre: 66% de Femmes pour 33% d’Hommes

Je constate que parmi mes clients, H et F cherchent des relations durables, mais ils ne s’y prennent pas pareil.

Daniel
http://www.cpournous.com

daniel, le février 5, 2008

réflexion de femme

que font les hommes sur les sites lorsqu’ils ont :
situation (au choix diplomate, professeur à la sorbonne, préfet, je n’aborde même pas les professions libérales, architectes, médecins, chercheurs, directeurs, écrivains…qui sont pléthore)
sveltesse (voile et trecking pour tous golf pour les autres)
sociabilité (associations caritatives, collège de philosophie, humanitaire autour de la planète..)
équilibre, culture, enfants, chevaux…..
ils sont si parfaits …
que moi ça me ratatine
je croyais que les sites c étaient pour ceux qui comme moi ont un peu de mal à sortir de leur chez eux et de leur tête…
non non pas du tout
alors juste la légèreté…? non le rêve je crois…un allongement statistique de l’échelle des possibles.
et ce sans limite d’âge et avec les mêmes attentes.

alors quel que soit le site…tout dépend de son rêve ou de son fantasme.

dominique

carmelle, le février 6, 2008

Moi je ne crois pas du tout que un homme plein de qualites – selon eux – aie besoin d`etre dans un site de rencontre… A mon avis ca sens a marche sexuel… excusez-moi.

Cristina, le mars 27, 2008

Je pense plutôt, qu’une femme peut se sentir outrée, scandalisée, par le fait, que les hommes ne soient plus si courteois à l’égard de la gente féminine. De cela, il en résulte: que toute femmes déçues par le compotement de la gente masculine, (sur ce genre de site), ne distingue qu’une catégorie d’homme à laquelle elles attribuent une « image négative ». Le rêve d’une vie à deux est déjà brisé, alors, pourquoi payer?
des critères simples, avec un minimum de savoir vivre!
Est-ce une perspective rare?
Les sites en questions, ne peuvent-ils pas offrirent la gratuité aux femmes, sachant d’avance quel sort leur est vouées?

myriam, le juin 17, 2008

ra le bol des menteur maintenan je veu just m’eclater si ca vs tent fait moi signe

angel, le octobre 25, 2008

J’aime la vie la nature et j’aime bien faire conaissance

TAHAR, le février 5, 2009
Laissez un Commentaire
Commentaire: