Rencontre avec…Tumaplu

Par Datingwatch, le Mardi, octobre 27th, 2009
Nouvel épisode pour, « Rencontre avec » Tumaplu, un site permettant retrouver quelqu’un après une rencontre manquée…

Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour, je m’appelle Xavier Vignon, 25 ans, ingénieur en nouvelles technologies de l’information. Je suis embauché dans une SSII et auto entrepreneur depuis peu. C’est dans le cadre de cette auto entreprise que je lance tumaplu.com !

En quoi consiste Tumaplu, pourriez vous nous présenter votre site de rencontre ?

L’idée m’est venue d’une expérience personnelle ! En effet il m’est arrivé plusieurs fois d’échanger des regards avec de charmantes demoiselles sans oser les aborder. Toutes les fonctionnalités de tumaplu.com sont gratuites. Le site est ouvert depuis 48h et comporte seulement une cinquantaine de membres…

En quoi Tumaplu se différencie des autres sites de rencontre ?

L’objectif principal est de pouvoir retrouver une personne qui vous a plu, dans la rue, au restaurant, en discothèque ou tout autre type d’endroits. Pour cela l’utilisateur n’a qu’à consulter et/ou déposer un avis de recherche.

Tumaplu.com dispose également d’un module de recherche de membre avec lequel on peut cibler les membres en fonction de critères physiques, mais aussi en fonction des lieux qu’ils fréquentent régulièrement.

Quels sont vos concurrents aujourd’hui ?

J’identifie à l’heure actuelle 4 concurrents directs :

  • dilelui, qui propose également de déposer des avis de recherches mais dont la visibilité est payante
  • retrouve-moi, dont les fonctionnalités sont similaires à tumaplu mais qui ne dispose pas de module de recherche de membres
  • yuback, qui vise les utilisateurs d’Iphone
  • pourvousrevoir, payant sous forme d’abonnement.

Quel est votre modèle économique ?

Tumaplu étant totalement gratuit pour les utilisateurs, le modèle économique repose uniquement sur la location d’espaces publicitaires sur le site. Le but étant de proposer des emplacements efficaces pour les annonceurs mais qui ne polluent pas la navigation pour les visiteurs.

Quels sont les moyens dont vous disposez pour attirer des visiteurs sur votre site ?

Plusieurs moyens sont utilisés pour la communication : le référencement naturel sur internet, la présence de tumaplu sur certains réseaux sociaux tels que Facebook, la réalisation de clips vidéos (le 1er est en ligne ), la distribution de flyers dans les bars/discothèques et autres établissements nocturnes (qui débute à Grenoble, mais bientôt présente dans les plus grandes villes françaises) et je m’efforce de faire fonctionner le bouche à oreille !

Quelles sont les évolutions que vous prévoyez pour Tumaplu ?

Je travaille actuellement sur l’intégration de Facebook connect, qui permet aux utilisateurs de s’inscrire/se connecter avec le compte Facebook.

Par la suite, je pense intégrer les outils Google maps pour pouvoir localiser sur des cartes les lieux des rencontres manquées. Enfin, une version mobile devrait voir le jour prochainement pour accéder à tumaplu n’importe où et n’importe quand, avec des fonctionnalités inédites …

Que recherchez-vous aujourd’hui ?

Le site est tout jeune et a donc besoin en premier lieux de se faire connaitre. Je recherche actuellement des partenariats pour augmenter la visibilité sur internet et donc l’audience.

Etant seul pour l’instant et ayant un budget limité, si des investisseurs sont intéressés, ils sont les bienvenues !

Comment faire si nos lecteurs souhaitent entrer en contact avec vous ?

Par email : xvignon@tumaplu.com

Découvrir Tumaplu

Vous souhaitez présenter votre site de rencontre ? Vous pouvez le faire grâce à notre modèle d’interview.

En savoir plus sur la rubrique « Rencontre avec… ».

1 Commentaire

J’apprécie ce concept et j’attends depuis assez longtemps d’en voir un qui fonctionne mais jusqu’à maintenant les résultats de ce genre de site me semble mitigé. En effet, c’est quitte ou double, car pour que ça marche il faut que les membres se disent qu’ils n’envoient pas une bouteille à la mer, qu’ils ont des chances raisonnable de retrouver la personne. D’ailleurs, pourquoi pas mettre un jour le pourcentage de requêtes/recherches satisfaites sur le site, ça donnerait confiance aux membres. En tout cas, pour pouvoir esperer retrouver quelqu’un, il faudrait minimum des centaines de milliers de membres. Mais Xavier Vignon semble se donner les moyens nécessaires, notamment sur Facebook qui est idéal pour toucher un « public » large. Bonne continuation.

Jean-Baptiste, le octobre 27, 2009
Laissez un Commentaire
Commentaire: