Rencontre sur Internet en France : la situation en 2009

Par Datingwatch, le Mardi, décembre 15th, 2009
En cette fin d’année 2009, nous avons souhaité faire un bilan sur le secteur de la rencontre en France. Pour cela, nous nous sommes basés sur les chiffres fournis par Google concernant l’audience des principaux sites mais aussi les recherches effectuées par les internautes sur le moteur autour de la thématique « rencontre ».

Nous considérons ces chiffres comme plus représentatifs que ceux fournis par d’autres indicateurs comme Alexa par exemple.

Les chiffres d’audience sont  à manier avec précaution car ils ne tiennent compte que du trafic mesuré par Google et ne concernent pas, à priori, les marques blanches, ce qui peut fortement changer la donne avec les acteurs dont le business-model est basé dessus, comme Easyflirt. Les chiffres concernant les recherches effectuées sont donnés à titre indicatif, mais il sont cependant intéressants car il traduisent de l’intérêt des internautes pour telle ou telle marque.

Dans tous les cas, nous parlons de fréquentation ou d’intérêt et en aucun cas de chiffre d’affaires ou de marges.

Alors, qu’en est-il en 2009 dans le monde de la rencontre en France ?

Rencontre généraliste

Classement global : Meetic toujours loin devant

Malgré une chute de son trafic depuis le printemps 2008, Meetic demeure très nettement premier sur la rencontre généraliste en France avec une audience relevée très supérieure à ses challengers.

Challengers : la croissance fulgurante d’Adopteunmec

Contrairement à Amoureux.com ou Une Rencontre dont l’audience avait connu un pic en 2009 pour chuter par la suite fortement, Adopteunmec semble le grand gagnant de 2009 en ayant, certes, atteint un palier fin 2008, mais en conservant une audience importante tout au long de l’année 2009 lui garantissant une place de N°2 sur la rencontre généraliste.

Rencontre par affinité : Meetic Affinity domine Be2 et Parship

Encore une fois, Meetic, avec Meetic Affinity domine le classement de la rencontre par affinité avec un pic en 2008 (le site étant disponible auparavant sous le nom Ulteem) suivi d’une chute importante (sans doute dûe à une baisse dans les investissements publicitaires). Malgré cela, Meetic Affinity reste leader dans le secteur de la rencontre par affinité en France, devant Be2 et Parship.

Rencontre sexy : Adultfriendfinder en tête

Dans le secteur de la rencontre « adulte » (occasionnelle) l’américain Adultfriendfinder semble dominer, devant Ulla ou Easyflirt, l’audience de ce dernier est sans doute sous-estimée par les chiffres de Google puisque provenant de multiples sites en marques blanches.

La rencontre, un secteur en baisse ?

Au delà des chiffres et des tendances constatés individuellement pour les acteurs du marché, nous nous posons la question de la santé du marché de la rencontre en France. Nous voyons que tout acteur confondu, la tendance en terme d’audience est à la baisse lorsque l’on compare 2009 à 2008.

Pourtant, la recherche pour le terme « site de rencontre » sur Google est toujours en hausse ce qui nous laisse à penser que l’intérêt pour les services de rencontre ne faiblit pas, mais se porte sur des acteurs autres que les « grands » acteurs historiques.

Que cherchent les internautes ?

Si les gens cherchent toujours massivement à faire des rencontres en ligne et que l’activité des sites généralistes semble souffrir (activité ne voulant pas nécessairement dire « chiffre d’affaires » comme l’attestent les chiffres de Meetic sur 2009 par exemple), il semble logique de déduire que les internautes recherchent autre chose, oui mais quoi ?

Du payant ou du gratuit ?

Les « grands » sites de rencontre, à l’exception d’Amoureux sont généralement payants, avec, on le sait, des tarifs qui ont eu tendance à augmenter à mesure que leur offre s’étoffait (moyens de communication, tests d’affinités…). Sans surprise, le nombre de recherches autour du terme « rencontre gratuite » ne faiblit pas, mais difficile de dire s’il s’agit d’une condition ou d’un voeux (pieux?!) de la part des internautes.

Du sérieux ou du « sexy » ?

Nombreux sont les acteurs de la rencontre à communiquer sur « l’amour », « les rencontres sérieuses » et autres « belles histoires », mais au final, est-ce bien cela que recherchent les gens lorsqu’ils se tournent vers la rencontre en ligne ? Les chiffres ci-dessous semblent prouver que cela n’est pas le cas, puisque les recherches autour de rencontres sexuelles sont bien au-dessus de celles ayant attrait à des rencontres sérieuses, ce qui doit faire le plaisir des acteurs spécialisés (bien que décrié, un site comme Gleeden s’est donc lancé au bon moment !) mais doit créer une certaine distorsion sur certains sites généralistes !

Du religieux?

Lorsque l’on parle de sites de rencontre spécialisés, difficile de ne pas évoquer la montée en puissance des sites se concentrant sur une religion en particulier. Que cela soit sur les rencontres chrétiennes (avec des acteurs comme Iktoos ou Theotokos), juives (avec Jdate ou Feujworld) ou musulmanes ( avec des sites comme Mektoube ou Muslima), la rencontre religieuse s’est fortement développée. Est-ce pour répondre à une demande croissante ou pour créer un nouveau marché ? Sur la rencontre entre musulmans, la demande est clairement en forte hausse comme l’illustre le graphique ci-dessous alors pour les deux autres religions, les chiffres semblent stables.

Sites de rencontre VS Réseaux sociaux

Dans le secteur de la rencontre amoureuse ou amicale, qu’elle soit amoureuse ou non, difficile de pas noter l‘explosion des réseaux sociaux (comme Facebook ou Badoo).

Sans parler de vases communicants, on peut penser que ce succès a pu, en partie, pénaliser les sites de rencontres traditionnels (ce qui a l’inverse à permis l’essor de service comme Zoosk qui se basent sur les réseaux sociaux eux-même). Lorsque l’on voit sur le graphique ci-dessous l’intérêt porté par les internautes à un site comme Badoo (on ne parle même pas de Facebook qui est bien au dessus), il est fort probable qu’une partie des rencontres se soit déplacée vers ces canaux.

Conclusion

Sites de niche, réseaux sociaux et sites généralistes sont plus que jamais en concurrence sur le secteur de la rencontre. De nombreux acteurs et concepts apparaissent chaque jour ( notre rubrique « Rencontre avec… » a donc sa place !), il faut donc compter sur un nouvel équilibre de cet éco-système avec des acteurs importants challenges par de multiples sites.

Nous ne pensons donc pas que Meetic pourra être détroné par UN acteur (Monsieur Simoncini peut être rassuré !), mais son activité peut être impactée par des initiatives certes plus confidentielles, mais plus ciblées et plus réactives venant grignoter des parts de marché… à moins que la stratégie de segmentation amorcée avec Meetic Affinity ou Meetic VIP donne naissance à de nouveaux sites.

Rendez-vous en 2010 pour voir ce qu’il en sera :)

15 Commentaires

Bonjour,

Belle étude… Merci :-)

AdopteUnMec est en effet l’un des succès de l’année… Bravo à eux !
(j’avoue que je n’aimais pas le concept de « marché aux hommes »… Imaginez la même chose avec des femmes : Tout le monde aurait été scandalisé)
Mais c’est ainsi… ce qui choque dans un sens ne fait qu’amuser dans l’autre…

Cela dit, à toute heure de la journée, il y a 2 ou 3 fois moins de membres en ligne que sur Amoureux (femmes ou hommes)… Comme quoi… Les chiffres…

Je retiens que l’idée de la parité forcée (il faut payer pour pouvoir se connecter le soir) est excellente !
Et la possibilité de laisser les femmes accepter ou non une discussion AVANT qu’elle ne commence et brillante !

Nous allons réfléchir à adapter ce type de fonction à notre modèle gratuit :-)

à bientôt

David Body, le décembre 16, 2009

Article très intéressant, merci.

JB Raynaud, le décembre 16, 2009

Bonjour,

Bilan du secteur très intéressant.
Une précision cependant : l’audience de Parship est également sous-estimée par les chiffres de Google puisque nous sommes présents sur de nombreux sites média en marque grise, tels que Le Figaro, Le Monde ou Psychologies pour n’en citer que 3.
Bien à vous
Sandra

Sandra Yonter, le décembre 17, 2009

@David Body et JB Raynaud : ravis de constater que ce panorama vous a intéressé !
@Sandra Yonter : merci pour cette précision, il est d’ailleurs difficile de se retrouver dans toutes les marques blanches/grises (il serait d’ailleurs intéressant de faire une étude sur le marché des marques blanches). Chez Parship, la part du trafic issue de ces marques grises est de quel ordre de grandeur ?

Datingwatch, le décembre 17, 2009

Je n’ai pas le même résultat que vous sur Google trend…
http://trends.google.com/websites?q=adopteunmec.com%2Camoureux.com%2Ceasyflirt.com%2Cunerencontre.com%2Cchichou.com&geo=all&date=ytd&sort=0

???D’ou vient l’erreur ???
-> ça change tout sur l’ordre des sites…

Oups, le décembre 18, 2009

@oups les chiffres sont les mêmes, vous incluez juste Easyflirt et Chichou dans la catégorie « sites généralistes » : ce que nous n’avons pas fait puisque nous plaçons Easyflirt (en raison de leur axe de communication) dans la catégorie « sexy ». L’audience de Chichou est en dessous de Unerencontre, site ayant la plus faible audience de ce Top 5. Il aurait fallu donc faire un classement des 5 sites suivants en terme d’audience.

Datingwatch, le décembre 18, 2009

Passer autant de temps à analyser des données (GG Trends) notoirement non fiables, c’est un peu une perte de temps…

Nielsen ou Comscore (qui agrègent les marques blanches), à la limite…

Rappelons tout de même que ces analyses ne concernent que les recherches dans Google.

Donc si vous cliquez sur une pub parship sur lemonde.fr et qu’ensuite vous tapez l’adresse de parship directement (ou via un bookmark), vous serez un utilisateur, sans jamais avoir cherché parship dans Google…

Évidemment, ces données ont tout de même un sens : le volume de recherche reste un indicateur de tendances.

De là à en tirer vos conclusions, je trouve que c’est un peu too much.

netking17, le décembre 19, 2009

@netking17 Nous sommes conscients des limites de ces chiffres, et notamment celle liée au trafic des marques blanches, nous en parlons d’ailleurs dès la deuxième phrase de cette étude. Que cela soit Google, Nielsen ou Comscore, chaque outil a ses limites. Votre exemple sur Parhip est très pertinent, Sandra Yonter, DG France de Parship, a fait exactement la même remarque dans les commentaires de ce billet :)

Datingwatch, le décembre 19, 2009

@DW> Vous avez parfaitement raison pour easyflirt… Par contre, je ne comprends pas pourquoi adoptunmec est au dessus d’amoureux dans vos graph et pas dans les miens ?!?

Oups, le décembre 20, 2009

@Oups la différence vient du fait que sur votre graph vous prenez le trafic mondial or les chiffres de notre étude ne concernent que la France. Si vous vous limitez à la France, les chiffres sont les mêmes : http://tinyurl.com/yakoo8r

Datingwatch, le décembre 20, 2009

J’étais fan de jadopteunmec mais en fait, on passe notre temps à vouloir rentrer… et le résultat quand on y arrive est très décevant !
Si vous regarder ça : http://www.alexa.com/siteinfo/adopteunmec.com?p=&r=
Et vous vous rendez compte que ce site est plein d’hommes ! Et très jeunes en plus…
Comparez avec les autres sites, vous verrez (par exemple, amoureux est plus équilibré… http://www.alexa.com/siteinfo/amoureux.com?p=&r= :-)

pasfan2, le janvier 6, 2010

En cliquant sur l’onglet « Demographics »… bien sur :-)

pasfan2, le janvier 7, 2010

@pasfan2 : des chiffres Alexa à prendre avec des pincettes, mais il est malgré tout intéressant de voir ces tendances.

Datingwatch, le janvier 7, 2010

Je suis surpris de voir qu’Ulla existe encore. Je suis allé voir le site et j’avoue avoir été surpris car ca a l’air sérieux surtout comparé aux autres sites « sexy ».
C’est le groupe AGL qui l’héberge et qui a aussi cum.fr ou serencontrer.fr
Au dela des chiffres que vous avances, ce qui serait intéressant c’est d’avoir la satisfaction des utilisateurs.
Par exemple, yes messenger a sans doute des membres vu les bannières diffusées partout mais le site est totalement scandaleux (animé, photos archi vulgaires et fausses…)….

A quand une notation des sites par dating watch après une étude sérieuse?

iznoggod, le février 3, 2010

Ce que je trouve dommage c’est qu’ils sont concurrents oui mais ils ne se différencient pas vraiment. C’est toujours la même chose, on créer un profil et on chat en ligne. Super ! C’est juste que le nom est différent. Rien de bien innovant. Les gens veulent plus de nos jours, ils veulent un retour à la rencontre authentique et réelle. Ça, Meetserious, un site de rencontre, l’a bien compris. Il propose de réunir six célibataires de leur âge (trois filles et trois garçons) dans un restaurant le temps d’un repas. Pas de discusion en ligne, ici on rencontre en vrai. Quelqu’un connaît ?

adrien, le juin 18, 2013
Laissez un Commentaire
Commentaire: