Amoureux : chiffres, API, XXX et Affinité

Par Datingwatch, le Vendredi, février 19th, 2010
Dans le soucis de transparence qu’on lui connait, David Body, fidèle lecteur et fondateur d’Amoureux.com, nous a présenté les performances de son service de rencontre et les projets pour 2010 et au-delà…

Amoureux.com : les chiffres

Selon les chiffres (internes et donc à prendre avec des pincettes) communiqués par M. Body, Amoureux a aujourd’hui plus d’un million de membres actifs (nous laisserons M.Body détailler quels sont les critères utilisés pour différencier les membres « actifs » des autres) répartis sur différents continents (70% en Europe, 15% en Amérique Latine et 15% en Afrique). La moitié du trafic reste cependant français. Au niveau de l’audience, Amoureux.com a généré 10 000 000 de visites ce mois-ci et plus de 9000 membres chaque jour (effet « St Valentin »?) !

AmoureuXXX, pour les « adultes »

Après Anoneem (service de rencontres anonymes), Amoureux étend son partenariat avec Friend Finder pour lancer AmoureuXXX (au moins on sait à quoi s’en tenir avec un nom pareil !) afin de percer dans le secteur de la rencontre pour adultes et réserver Amoureux.com aux relations sérieuses. Contrairement à Anoneem, AmoureuXXX semble être une simple intégration d’Adultfriendfinder, sans grande valeur ajoutée, mais en y envoyant un trafic « qualifié » cela peut s’avérer fructueux. Nous aurions cependant préféré un service à part entière et de qualité, loin du décrié Adult Friend Finder… la prochaine étape?

La rencontre par affinité… gratuite

Outre les rencontres « sexe », le groupe Amoureux semble vouloir surfer sur la tendance des rencontres par Affinité en travaillant sur un projet « Amoureux Affinity » (une place de n° 2 à prendre, en profitant de l’effet d’aspiration généré par la poussée de Meetic Affinity ?). Ce service de rencontre par affinité sera à priori gratuit (alors que tant Meetic Affinity que Parship ou Be2 proposent des abonnements assez élevés), dans la grande tradition d’Amoureux.com mais sa sortie ne devrait pas avoir lieu dans l’immédiat.

Une API pour partager sa base de membres, et bien plus

Afin de créer un écosystème autour de son site et de sa base de membres, Amoureux développe actuellement une API pour que de nouveaux services (application iPhone, services de rencontres…) se créent et puissent bénéficier rapidement d’une base de membres. On peut considérer cela comme une évolution de ce qui est proposé par exemple par Easyrencontre avec son système de marques blanches (déclinées sous ne nombreux sous-domaines d’Easyflirt ou des noms de domaines tiers). Mais le fait de proposer des APIs devrait ouvrir de belles perspectives aux créateurs de services de rencontre, en espérant que l’utilisation de ces outils soit bien encadrée. Nous nous interrogeons cependant sur le modèle économique qui y sera associé (abonnement, partage de revenus…?).

Et aussi…

Par ailleurs, les équipes d’Amoureux prévoient de distribuer une partie de la centaine de serveurs dans d’autres continents (vers l’Amérique de Sud notamment) mais aussi de changer de locaux d’ici la fin du deuxième semestre.

Le moins que l’on puisse dire est que les équipes de David Body ne vont pas manquer de chantiers pour les mois à venir et que cette diversification (risquée en raison de la charge de travail et de l’entrée en concurrence plus ou moins frontale avec de nombreux acteurs ) portera ses fruits !

9 Commentaires

Super article…
Vous avez des infos privilégiées ou vous êtes « pote » avec D. Body ???

Mais de toute façon, je trouve qu’Amoureux n’est pas assez connu alors qu’il est vraiment gratuit et plein de monde…

C’est curieux que seul DW en parle… ou presque…

Comme si les autres médias étaient « influencés » par les sites payants ;-)

CoolMax, le février 21, 2010

Merci. Nous n’avons pas de relations particulières avec M. Body, lorsqu’il souhaite diffuser des infos, il nous contacte. Nous apprécions sa transparence et sommes bien entendu disponibles pour relayer les informations que les autres sites de rencontre voudront diffuser :)

Datingwatch, le février 22, 2010

Peut-être qu’un petit billet sur smartdate, le nouveau site de Fabrice Le Parc pourrait être le bienvenu ? (je crois qu’il a levé vraiment pas mal ;) )

J., le février 24, 2010

En effet, l’actualité « rencontre » semble riche en ce moment !

Datingwatch, le février 24, 2010

la proportion du trafic « afrique » est largement sous estimée, c’est normal c’est un sujet tabou chez Itema.

Il suffit de faire ces 3 petits contrôle pour bien se rendre compte qu’on nous raconte n’importe quoi :

- google trends même pas sur le mot « amoureux » mais sur « amoureux.com » et vous verrez ou ce mot est le plus tapé ( http://www.google.fr/trends?q=amoureux.com )

- l’analyse du trafic par alexa (je sais c’est pas super alexa mais ça donne une idée) montre là aussi que le trafic afrique nord et sub-sahara est énorme chez amoureux
( http://www.alexa.com/siteinfo/amoureux.com?p=tgraph )

- il suffit de s’incrire avec un faux mail pour eviter la coregistration forcée et faire ce petit essai menu recherche > les nouvelles > 16 resultats par page (6 afrique page 1 et 9 page 2 soit un total de 15 sur 32 = 45%)

Je ne reproche pas a David Body de présenter un tableau idyllique de son site, juste de sous estimer la réalité des choses moins « vendeuses » à annoncer. Tous les sites gratuits de rencontres on un taux d’inscription Afrique important c’est normal (Abcoeur ou Affection et meme nos amis de Lovinside en savent quelque chose)

jacky33000, le mars 2, 2010

Bonjour,

Le premier lien donne les « recherches » sur Google et nous sommes très recherchés… Particulièrement en Afrique du fait de notre gratuité et de notre taille. Mais les recherches Google ne donnent pas le trafic sur le site !
D’autant qu’il y a longtemps que nous avons malheureusement du interdire certains pays d’ou venaient trop de Squameurs
-> Donc, ils « cherchent », mais ne peuvent pas s’inscrire !

Pour Alexa, que nous montrez-vous ? Le classement d’Amoureux dans les pays sub-saharien ?
Cela ne donne qu’un trafic en valeur relative… être 137eme au Sénégal (ce qui ne me gêne absolument pas… Aucun tabou la dedans) ne représente qu’un tout petit trafic.
Et je vous rappel que (par exemple) le trafic du Cameroun est envoyé sur une page « parking » (avec des promotion google). Le trafic est donc compté par Alexa mais ne rentre pas sur Amoureux.

En clair… Nous avons beaucoup de choses à améliorer sur Amoureux, mais je crois être sincère sur nos chiffres.

David Body, le mars 3, 2010

D’ailleurs, vous avez un onglet « Audience » sur Alexa (le lien que vous avez fourni) dont le titre est « Visitors by Country for Amoureux.com » :
France 35.9%
Algeria 10.0%
Belgium 5.1%
Mexico 3.6%
India 3.6%
Tunisia 2.9%
Morocco 2.7%
Spain 2.3%
Brazil 2.0%
Argentina 1.9%
Aucun pays sub-saharien n’apparait dans les 10 premiers. La France (et la Belgique) dominent largement, le Maghreb et l’Amérique Latine suivent, l’inde (en développement) complète le tableau.

David Body, le mars 3, 2010

à la recherche de points de repères suite à des expériences pénibles sur ces sites de rencontres, en vous lisant je suis effrayée par ce langage marketing.
Il faudrait compter le nombre de mots : « trafic » utilisés ci-dessus…
sommes-nous entrain d’assister à un trafic de l’humain ?
que fait l’amour – amoureux la dedans ? je me et je vous le demande ?

odile maury, le mars 17, 2010

Pour répondre à Odile, David Body était interpellé sur un aspect à la fois technique et marketing, il est donc logique qu’il réponde sur ce terrain.
Ne nous voilons pas la face, il emploie une vingtaine de personnes pour délivrer gratuitement aux internautes un service de rencontre le plus qualitatif possible.
Il faut les payer et donc penser en chef d’entreprise.
Gérant moi-même un site de rencontre, je sais combien il est difficile d’éviter à ses abonnés l’inconfort des sollicitations en vue d’un visa ou les arnaques dîtes « nigerianes ».
L’amour reste une affaire de personnes et d’alchimie. Les sites de rencontres font leur possible pour donner aux personnes des occasions de laisser opérer l’alchimie lors de la discussion.

Amandine, le juin 21, 2011
Laissez un Commentaire
Commentaire: